suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2013

A travers les Bardenas Reales - fin- Le Cabezo de Castildetierra

Pour notre dernière visite dans les Bardenas reales je vous en ai réservé le joyau, une magnifique cheminée de fée dénommée « castil de tierra » qui s’élève au cœur de la Blance Baja. Ce n’est pas tant sa taille qui  impressionne que sa forme et notamment sa partie terminale qui semble si vulnérable et qui a pourtant quelques millions d’années. Je vais en silence vous laisser en découvrir les mille et une facettes.


IMG_9650.JPG



 

P9060264.JPG



 

P9060271.JPG


 

IMG_9788.JPG



 

IMG_9785.JPG


 

IMG_9774.JPG



 

IMG_9778.JPG


 

IMG_9794.JPG


 

IMG_9799.JPG



 

IMG_9802.JPG



 

P9060279.JPG


 

P9060278.JPG



 

P9070398.JPG

Nous quittons à regret les Bardenas Reales mais les voyages sur Piquesel ne sont pas terminés et la semaine prochaine nous traverserons l'Atlantique ....


Texte et Photos Ulysse

09/10/2013

A la découverte des Bardenas Reales - 5 - Los Cabezos (1ère partie)

Ce matin nous partons explorer la partie ouest de la Blance Baja où se trouvent quelques unes des formations rocheuses les plus étonnantes des Bardenas Reales, dénommées "les cabezos".  Je vous invite à partir à leur découverte, guidés par ma « souris » dont l'humeur est, pour l'heure,poétique:bardenas reales, cabezo, tudela,

Les falaises lentement s’effritent

Et le vent danse

Avec leur poussière

 

 

bardenas reales,cabezo,tudela

La force est dans le brin d’herbe

Plus que dans le rocher

 

bardenas reales,cabezo,tudela

La force inouïe de l’eau

Partout présente

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Par endroits

Des traces de maquillage,

Coquetterie de Gaïa

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Condamnés à la chute

Avec sursis !

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Mais combien de vies d’homme

Avant qu’ils ne tombent ?

 

bardenas reales,cabezo,tudela

En ces lieux

L’échelle du temps

S’est inversée

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Ici le fort

Protège le faible

 bardenas reales,cabezo,tudela

Echelle  multicolore du temps

Façonnée par la pluie


bardenas reales,cabezo,tudela

 Abri de berger

Parcelle de vie

Dans ce monde minéral

 

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Malgré les rides et crevasses

Ici Gaïa vieillit en beauté

 

 

bardenas reales,cabezo,tudela

 Qui s’élève sera abaissé

 (LUC 14 :11-21 )

 

  bardenas reales,cabezo,tudela

Oh temps suspends ton vol !

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Du haut de ce rocher

Quatre cent mille siècles nous contemplent !


A suivre.....


Texte & photos Ulysse


03/10/2013

A la découverte des Bardenas Reales - 4 - La Pena del Fraile

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

Ce matin nous avons décidé d’explorer la zone des Bardenas Reales dénommée Fraile Alto, nom qui doit probablement provenir du latin « fragilis » qui signifie «qui se brise facilement ». Effectivement, la zone est constituée de tertres et de collines de matériaux faiblement agrégés qui s’effritent sous les pieds des randonneurs. Ce qui conduit au remplissage des vallons par  une mer d’alluvions d’une parfaite planéité, hormis quelques échancrures creusées  lors des orages violents qui sévissent parfois dans la région.

 

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

 

Nous avons prévu de grimper en haut de la Pena (rocher) del Fraile qui culmine à environ 650 mètres, certes une modeste hauteur pour nos jambes de randonneurs aguerris, mais qui devrait nous permettre de brûler les calories que ne manquent pas ce nous fournir les délicieuses pintas de bière locale  que la météo estivale nous incite à consommer. D’aucuns me diront que l’eau n’a pas cet inconvénient, certes, mais c’est par ailleurs un produit dangereux quand on voit l’effet qu’il a sur le relief des montagnes. Alors vous imaginez dans quel état doivent être le foie et l’estomac des buveurs d’eau !!


navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

Même si la Pena n’est pas un haut sommet les pentes pour y parvenir sont par endroits assez abruptes et il faut s’accrocher au terrain pour ne pas partir en arrière, d’autant que le sol friable constitué de petits cailloux instables ne nous facilite pas la tâche. Ce n’est pas l’ami Rémi, montagnard suisse émérite, que l’on voit ici en plein effort, qui me contredira.

 

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

Nous arrivons sur un plateau intermédiaire qui nous permet de souffler un peu et de prendre une « friandise » pour refaire le plein d’énergie. Certains de mes lecteurs se demanderont si la marche n’est finalement pas une excuse que l’on a trouvé pour  pouvoir se gaver avec bonne conscience de confiseries, de  pintas de cerveza et autres breuvages créés par Bacchus……Ils n’auront pas tout à fait tort !

 

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

Toujours est-il que les confiseries nous permettent d’accéder sans problème au plateau sommital d’où l’on découvre un panorama aussi dépaysant que celui qu’Amstrong et Aldrin ont découvert en posant le pied sur la lune.

 

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

Il nous reste une modeste butte rocheuse à gravir mais ce n’est qu’une formalité pour nous qui sommes familiers des sommets pyrénéens autrement plus ardus. L’avantage ici, c’est que nous avons tout loisir d’admirer le paysage alors que lors de l’ascension des sommets pyrénéens nous avons plutôt tendance à contempler le bout de nos chaussures.

 

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

Et nous voici parvenus sur le sommet. L’immense  plateau que l’on aperçoit en contrebas donne l’impression d’être à plusieurs milliers de mètres d’altitude. Pour paraphraser le boucher corse je vous dirai que du haut de ce monticule plus de quatre siècles vous contemplent (si l’on additionne nos âges !). Bien que nous soyons tous d’un naturel modeste, les compliments sont les bienvenus !!

 

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

Lors de la descente nous pouvons jouir sans restriction du panorama fabuleux qui s’offre à nous et qui nous donne véritablement le sentiment d’avoir changé de planète, et cela à 500 kilomètres de chez nous.

 

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

Je ne mets pas cette photo afin que vous admiriez nos épouses (qui le méritent amplement!)  mais plutôt pour  vous inviter à contempler l’infinie diversité de tons que prennent les roches dont est constitué la Pena del fraile, témoin d’un passé climatique et géologique tourmenté.

 

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

De nombreux autres tertres émaillent cette zone auxquels l’érosion donne une infinité de formes qui varient selon la dureté des différentes roches.

 

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

Certains d’entre eux sont difficilement accessibles et les vautours peuvent y nicher en toute sécurité ce qui nous offre l’occasion d’admirer ici et là le magnifique spectacle de leurs évolutions rapides et silencieuses qui utilisent avec une parfaite maîtrise les courants d’air ascendants ou descendants.

 

navarre,bardenas reales,pena del fraile,cerveza

Lors de la prochaine balade nous partirons au coeur de la Blanca Baja à la  découverte du Cabezo de la Castildetierra, joyau des Bardanas Reales .

A suivre......

Texte & Photos Ulysse