suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/03/2015

Périple à Madère – 8 – Du Pico de Ariero (1816mètres) vers le Pico Ruivo (1862mètres)

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Lors de notre précédente balade sur la Ponta de Sao Lourenço où le chemin longeait de vertigineuses falaises, je vous avais laissé entendre que ce n'était qu'une promenade de santé par rapport à celle que nous allons faire aujourd’hui et qui relie deux des plus hauts sommets de l’île. Vous allez en juger par vous même ! Certes si l’on se fie au titre on peut penser que je galège car il n’y a que 46 mètres de  différence entre le sommet du départ et celui de l’arrivée, sauf que le chemin a le profil des montagnes russes et représente 800 mètres de dénivelé à l’aller et au retour. Ce qui fait qu’il faut partir à l’aube si l’on veut être sûr de revenir avant la nuit qui tombe tôt en cette saison (vers 18heures). Ce départ matinal permet au demeurant de contempler le magnifique envol du soleil au dessus des nuages.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Du fait du relief d’origine volcanique, le relief est très acéré et le chemin a été entièrement creusé dans la roche, la plupart du temps à flanc de falaise, et les âmes sensibles doivent s’abstenir de l’emprunter surtout lorsque le vent y souffle violemment comme ce fut le cas le jour de notre périple.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Mais les vues qu’il offre sur la chaine montagneuse centrale de Madère sont parmi les plus belles que j’ai eu l’occasion de voir en haute montagne.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Tout le long le sentier est bordé d’un câble absolument indispensable vu les risques de glissade que la pente du sentier présente et les tourbillons de vent qui parfois nous chahutent !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Ceux qui souffrent du vertige n’ont qu’une solution qui est de se livrer à une contemplation intensive de leurs pieds, ce qui présente l’avantage d’être au moins sûr de l’endroit où on les met !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Mais ce serait idiot d’effectuer un tel crapahut sans lever de temps en temps la tête car les vues  sont époustouflantes !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Au cours de la première partie du sentier on n’arrête pas de descendre, s’éloignant un peu plus à chaque pas des rayons du soleil et plongeant ainsi dans un air de plus en plus glacial.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Ce qui fait que l’eau qui ruisselle des parois donne naissance à de jolies floraisons de glace mais transforme aussi le sentier en patinoire. Je dois vous confier que j’ai eu du mal à garder ma sérénité lors du franchissement de ces quelques passages.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Mais la munificence des montagnes qui nous entoure  nous aide à surmonter ces quelques difficultés et à aller de l’avant, en l’occurrence à descendre de plus en plus au coeur du massif !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Ceux qui ont construit ce chemin méritent notre reconnaissance et notre admiration car aucun obstacle ne les a arrêtés. Ils ont ainsi creusé des passages et des tunnels dans les coulées de lave et pavé le sentier dans les pentes afin que la pluie ne l’érode pas.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Le sentier est bordé de pics et de tours basaltiques jaillis des entrailles de la terre il y a vingt millions d’années.

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Ayant atteint le point le plus bas du sentier nous commençons à remonter en direction du Pico Ruivo et retrouvons avec bonheur  le soleil.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Le contraste des roches est par endroits saisissant, des aiguilles de basalte noires se dressant dans un paysage de roche rouge constitué de scories et de cendres oxydées par le fer.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Et nous poursuivons notre périple subjugués par le panorama constamment renouvelé qu’offre cette randonnée.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Sur ces pentes escarpées les arbres ont du mal à s’installer et on ne trouve ici et là qu’un sujet isolé qui résiste vaillamment à l’érosion et la pression des roches environnantes.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Celui ci n’a manifestement pas le vertige et défie les lois de la pesanteur !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Nous arrivons à mi parcours au Miradouro Ninho da Manta (mirador du nid de la buse) à 1744 mètres d’altitude qui offre  une grandiose vue plongeante sur la vallée de la Ribeira.

 

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Mais peu après le sentier est barré par des banderoles en plastique signalant un danger. L’ami Gibus, le plus intrépide d’entre nous se dévoue pour aller voir ce qu’il en est et constate qu’après le virage suivant un éboulis a emporté le chemin.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Un sentier alternatif existe qui permet de rejoindre le Pico Ruivo mais qui apparaît au vu de la carte encore plus sportif que celui où nous sommes. Nous décidons alors de scinder le groupe en deux : Rémi et moi ramènerons nos compagnes au départ tandis que Gibus, Jean Mi et Pierre emprunteront l’autre sentier pour grimper au Pico Ruivo et nous rejoindre ensuite.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Le retour se fait sans encombre dans des conditions idéales,  le spectacle étant différent du fait du changement de perspective et du soleil qui éclaire plus généreusement le cœur du massif.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Nullement frustrés par cette balade écourtée, Remi et moi jouissons pleinement de notre rôle de gardes du corps qui nous laisse le temps, le rythme étant plus tranquille, de nous livrer à notre passion : la photographie !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Les mots étant superflus, je vous laisse  contempler en silence la fin de notre randonnée.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

 

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

 

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

 

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Et nous voici revenus sains et saufs à bon port, enchantés par cette fantastique randonnée, sans doute l'une des plus belles que nous ayons faites en milieu montagnard et dieu sait pourtant que nous avons bourlingué les uns et les autres à travers les Alpes, les Pyrénées, l'Atlas et même pour ce qui me concerne les Appalaches, le Wyoming le Nouveau Mexique et le Colorado.

 

 Je vous convie  également à vous rendre sur 

mon blog musical OLD NUT 

pour écouter ma nouvelle chanson 

"Je descendais la rivière" 

et les autres aussi, si affinité !!

Cliquez :

ICI   

 

Texte & Photos Ulysse (sauf celles de la glace et de l'éboulis prises par Gibus)

 

 

Commentaires

Magnifique, c'est le mot!
Sportif, c'est vrai mais que c'est beau, merci Claude.

Écrit par : marc | 28/03/2015

C'est très beau. J'ai envie de marcher sur ces chemins, j'adore randonner mais je n'ai pas le pied montagnard et en plus j'ai le vertige. Mais j'aimerais pourtant essayer. Merci. Bon week-end

Écrit par : Martine85 | 28/03/2015

Je passe d'une carrière irréelle en marbre rose à ces montagnes rocheuses tout autant irréelles !
Je peux déjà dire que je vous admire tous et toutes ! ce n'est pas une randonnée à la portée de tout le monde, il faut déjà avoir votre grande expérience.
C'est déjà époustouflant en photos alors en vrai ! waouh ! et tu as réussi à prendre des clichés en même temps que garder ton équilibre !
Heureusement une petite ficelle vous permettait de vous tenir ... quoi que ?
Merci Ulysse pour ce grandiose partage.
Je ré-écoute en ce moment même :) ...
Gros bisous
Annick

Écrit par : AnnickAmiens | 28/03/2015

Bonjour cher Ulysse, comme toujours, tout est tellement beau, tes photos sont magnifiques!!! Bise et bon samedi dans la joie et la tendresse!

Écrit par : Maria-Lina | 28/03/2015

C'est magnifique, mais j'aime mieux le visiter dans mon fauteuil en admirant tes photos! Car il faut être de la famille des chèvres, pour grimper là-haut!
Merci pour cette magnifique équipée!

Écrit par : Livia | 28/03/2015

Ulysse, j'en suis éblouie par l'architecture de mère-nature! j'imaginais pas ce côté de Madère, toujours je voyais de images rassurantes de jardins tropicaux!
merci de tout coeur de nous montrer ce côté sauvage de l'île et aussi l'admiration pour ces hommes qui ont taillé la montagne pour construire les chemins et les levadas!
ça me fait penser aux paysages du Douro, où une vaste quantitié de montagnes apparaissent ciselées à la pioche pour faire les terraces des vignobles
bon weekend
amicalement
Angie

Écrit par : Angie | 28/03/2015

Superbe reportage, comme chaque fois, tu me permets de revivre une seconde fois nos périples.
Ne me manque qu'un verre de Madère seco pour être plongé pleinement dans l'ambiance !!

Écrit par : GIBUS | 29/03/2015

MARC JE SUIS HEUREUX DE TE SERVIR DE GUIDE

MARTINE EN Y ALLANT A PETITES DOSES PEUT ETRE POURRIEZ VOUS VAINCRE VOTRE VERTIGE

LIVIA CHEVRE JE NE SUIS PAS MAIS VIEUX BOUC OUI !

ANGIE UN JOUR J'IRAI VISITER LE DOURO

GIBUS FERAIS TU DES INFIDELITES AU TI PUNCH !

BON DIMANCHE A TOUTES ET A TOUS

Écrit par : ULYSSE | 29/03/2015

Vous êtes une bande de joyeux fous...
Et c'est tant mieux pour nous
A notre aise nous profitons au chaud
Du plus merveilleux des show
Merci
Les amis
Continuez
A m'enchanter
LOL et bises.

Écrit par : Françoise | 29/03/2015

Bonjour Ulysse,
C'est vrai que ce spectacle se mérite!!! Mais quel dépaysement pour le randonneur que tu es :-)
Bonne semaine,
Frans

Écrit par : Frans | 29/03/2015

Splendides paysages

Écrit par : Pascale MD | 29/03/2015

Bien jolie promenade, merci !...

Écrit par : Jeanmi | 30/03/2015

en regardant les trois dernières randonnées sur cette île , tu me donnes une forte envie d'y aller et de faire ces sentiers tellement le panorama est beau et si tu le dis toi même avec tout ce que tu as déjà vu , c'est qu'il est vraiment grandiose , mais ce n'est sûrement pas accessible à des gens qui n'ont pas l'habitude de crapahuter . merci pour toutes ces photos exclusives car je ne pense pas que le touriste ordinaire grimpe comme toi .

Écrit par : ghislaine | 30/03/2015

......un beau wow....pour cette randonnée ainsi que les photos....un mot...époustouflant....courage et intrépidité nécessaires....

superbe le soleil au-dessus des nuages....l'arbre à flan de montagne....les fleurs de givre......et +

merci

Bonne journée

ly xx

Écrit par : lady | 30/03/2015

Bonjour Ulysse, comme toujours, tout est tellement beau, tes photos sont magnifiques!!! Bise et bon lundi dans la joie et la tendresse ♥

Écrit par : Chadou | 30/03/2015

Magnifique, extraordinaire ! mais un peu trop sportif pour moi quand même !
Amicalement.

Écrit par : clara65 | 30/03/2015

Je ne connais rien à la Montagne, alors je profite et apprécie tes jolis clichés dans cette Aventure... merci l'Ami.

Écrit par : Philippe | 30/03/2015

Quelle vue merveilleuse de là-haut, cela valait la montée , incroyable cet arbre au dessus du vide...
J'aimerais survoler ces sommets en hélico, ce serait moins fatiguant !
Merci pour ces belles photos de cette excursion dans cette île superbe.

Écrit par : marine D | 30/03/2015

En effet belle balade merci pour ce partage amitiés

Écrit par : l''ami Gégouska | 30/03/2015

j'ai le vertige uniquement en regardant les photo, les arbres sont splendides (entre autres vues), bonne randonnée. @ +

Écrit par : thé âche | 30/03/2015

une bien jolie rando, des lieux superbes bien captés et commentés. BOn lundi

Écrit par : eki eder | 30/03/2015

Tutoyer le vide
et marcher à la rencontre du ciel

Écrit par : Pascal | 30/03/2015

Chapeau, quels souvenirs vous devez tous avoir ! J'aime marcher mais là c'est trop fort pour moi, j'ai le vertige et n'arrive pas à passer au delà de certaines limites. Pourtant quel cadeau ! À quand une balade sur "le chemin du roi" ? (http://www.laboiteverte.fr/la-reouverture-du-nouveau-caminito-del-rey/). Merci pour ce moment époustouflant, à bientôt Ulysse... brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 31/03/2015

Merci pour le partage de cette magnifique rando.
Bonne fin de semaine.
Amitiés.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 31/03/2015

Quel beau périple.. je suis admirative moi qui ne voyage que dans ma tête.. merci pour ce partage si bien illustré et commenté.
Amitié. Fanfan

Écrit par : fanfanchatblanc | 31/03/2015

je revois ces belles images à donner le vertige ! Ulysse, je parie qu'on doit se croire un peu comme des aigles, vue la hauteur des pics ! je te souhaite de bonnes Pâques,
Angie

Écrit par : Angie | 02/04/2015

jolies photos et très beau texte
pas pour moi tout ça je suis sujette au vertige alors les hauteurs.....
bonne journée

Écrit par : vénuzia | 02/04/2015

MERCI CHERES LECTRICES ET CHERS LECTEURS POUR VOS COMMENTAIRES JE VOUS SOUHAITE UNE BELLE FIN DE SEMAINE ET UN BON WEEK END DE PAQUES

Écrit par : ULYSSE | 02/04/2015

Bonjour Ulysse,

Une fois de plus je me promène avec un immense plaisir près de vos pas curieux, avides de beauté et un rien cascadeurs...
des paysages d'une beauté absolue!
Merveilleux
Merci
;)

Écrit par : Martine | 06/04/2015

Ulysses me donnes tu la permission de copier 2 ou trois photos de ces pics de Madère pour un post de mon blog?! je suis certaine que beaucoup de gens ne se rendent pas compte de cet aspect de l'île !
si c'est pas possible ça n'a pas d'importance :))
merci pour ce partage de vues et de sensations
Angie

Écrit par : Angie | 06/04/2015

C'est beau, ça se mérite mais ce n'est pas à la portée du premier venu!
Merci de nous convier à suivre vos pérégrinations sportives. Dans des paysages inaccessibles.

Écrit par : Maïté/Aliénor | 07/04/2015

Le souffle coupé, l'admiration à fleur de beau . La nature est un véritable joyau que peu d'entre nous savent voir , aimer, apprécier. Très beau reportage mais Dieu, qu'il est inconfortable d'être devant un ordinateur et non dans la trace de tes pas.

Écrit par : Chinou | 08/04/2015

MARTINE A VRAI DIRE JE ME M'ATTENDAIS PAS A TROUVER DE TELS PAYSAGES A MADERE

ANGIE UTILISE LES PHOTOS QUE TU SOUHAITES JE SUIS HEUREUX QU'ELLES TE PLAISENT

MAITE OUI CA SE MERITE MAIS LE BONHEUR EST TOTAL

CHINOU SI UN JOUR TU PEUX FAIRE CETTE RANDO N'HESITE PAS !

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS

Écrit par : ULYSSE | 08/04/2015

Fantastiques paysages ! le contraste entre les couleurs est magnifique ! mais j'ai la t^^été qui tourne rien qu'à regarder tes photos !! (désolée, mais les ^^ne veulent rien entendre aujourd'hui !!!) Bon week end !

Écrit par : Colette | 10/04/2015

J'ai revu ces photos en ressentant de nouveau de grands vertiges ... et là-haut, waouuuuuh ... on se tait et on admire ...
A bientôt Ulysse, je me remets ton CD ♪
Gros bisous
Annick

Écrit par : AnnickAmiens | 11/04/2015

Que ne ferait-on pas pour vivre au coeur de tels paysages ? Mais, quand même, vous êtes ....trop forts !!!!!!!
Je dis "forts" , là où d'autres diraient "fous", mais pour moi c'est pareil ........."La folie étant le soleil des sages" (c'est ce que j'écrivis un jour .........)

La fleur de glace est sublime, et ...la peur de glisser a dû l'être également !!!

Mais là où j'ai eu le plus peur c'est, vers la fin, à l'endroit de l'éboulis de pierres qui vous a fait envisager un autre chemin .........Là, quand j'ai lu, j'ai vraiment eu une sueur froide (!).
Tellement j'étais entrain de marcher avec vous, sûrement, j'ai crié intérieurement "Mais comment faire ?"

Sur la 13ème photo (ou 5ème en partant de la fleur de glace), je vois un grand nounours, un peu du style "Bonne nuit les petits" (on va dire que c'était le "bonne nuit les petits des montagnes portugaises", au nez un peu plus pointu aussi), avec un petit chapeau de fête en cône .........Il ne lui manque que les cotillons !!! Vous auriez quand même pu venir avec une p'tite bouteille de Madère seco pour lui offrir un verre ................Il l'espérait sûrement (!)

J'aime encore et "infiniment" l'arbre aventurier et le contraste magique de la seconde photo .......
Croiser tout cela tient du divin ..............!!!

Je ne sais si je ferais votre périple, on ne peut pas toujours savoir, nos capacités sont infinies ...
Le contexte y fait aussi beaucoup , un exemple : ici, où je vis, la vue d'une souris me ferait presque tomber en syncope. Au Sénégal, là où nous étions, les rats traversaient la cour la nuit, et je le savais .........
Au centrafrique, il y avait un énorme serpent sous la douche où je mettais les pieds .........Jamais, je n'aurais été capable de faire cela chez moi !

Bise-yourte et surtout MERCI pour ce partage encore une fois hors norme : sabine.

Écrit par : sabine la pèlerine | 11/04/2015

COLETTE C'EST L'ALTITUDE QUI TE DONNE LE VERTIGE

ANNICK OUI LA HAUT ON SE TAIT .....PARCE QUE ON EST SOUVENT ESSOUFFLE !!!!

SABINE J'AIME BIEN TA FORMULE "LA FOLIE EST LE SOLEIL DES SAGES"... CAR SOUVENT NOUS MARCHONS EN NOUS GUIDANT SUR LE SOLEIL; QUANT AU NOUNOURS C'ETAIT UN TONNEAU QU'il AURAIT FALLU ET DEJA QUE NOUS AVIONS DU MAL A HISSER NOS SACS !POUR L'ANGOISSE ELLE EST PLUS FORTE QUAND LE DANGER EST INCERTAIN OU MAL IDENTIFIE MAIS UNE FOIS QUE L'ON EST AU PIED DU MUR ON SE DECOUVRE DES RESSOURCES INSOUPCONNEES

BON WEEK END A TOUTES ET A TOUS

Écrit par : ULYSSE | 11/04/2015

j'ai eu la reponse que mon commentaire n'était pas passé!
après des problèmes avec le net, je reprends les visites des amis de blogs, heureuse d'avoir l'ordi 24 h
j'espere que la riviere est belle et qu'elle brille sous le soleil
bon weekend Ulysse
Angie

Écrit par : angie | 18/04/2015

j'étais sur ton autre post de la rivière Ulysse, j'ai du revenir en arrière !:)

Angie

Écrit par : Angie | 18/04/2015

Angie c'est vrai que c'est frustrant d'avoir des outils informatiques qui débloquent.....sinon la rivière coule à flot car ici il pleut !

Écrit par : Ulysse | 20/04/2015

Salut Ulysse,
Je ne regrette pas d'avoir rebranché l'ordi après quelques temps de désertion, on manque de souffle rien qu'à admirer tes photos qui font toujours si bien ressentir l'endroit de vos escalades !
Suis obligé de déguster un verre(s) de vin rouge pour cesser de trembler ! LOL
Merci pour ce reportage, cela fait un bien fou !
A bientôt

Écrit par : eric | 24/04/2015

coucou Ulysses, je ferai bientôt mon post sur Madère, j'ai vu qu'ils avaient fait récemment la fête des fleurs! passe un bon weekend
Angie

Écrit par : Angie | 25/04/2015

Eric et bien je ne vais pas te laisser boire seul ...moi aussi je prends un verre de rouge et bois à ta santé

Angie j'aurais bien aimé être là bas pour la fête des fleurs !

Écrit par : ulysse | 25/04/2015

J'ai voulu commenté ton article sur les ballons au dessus de l'Egypte mais je n'ai pas pu il y a un message qui dit que les commentaires sont fermés. Tes photos sont très belles et me rappellent un souvenir mon baptème de montgolfière au dessus du pays de Bray. 1 belle heure de vol.
Beau Jeudi.

Écrit par : Martine85 | 07/05/2015

MARTINE merci de m'avoir signalé que les commentaires étaient fermés je vais remédier au problème

Écrit par : Ulysse | 07/05/2015

Les commentaires sont fermés.