suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/01/2008

Souvenirs d'Egypte : Les temples de Dendéra et d'Abydos

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00308.JPG


Le temple de Dendéra, qui se situe vers le nord à 3 heures de route de Louxor, a été construit pendant la période Ptolémaique (1er siècle avant JC) en l'honneur de la Déesse Hathor qui préside aux jeux de l'amour. Des concerts de musique et de danse s'y déroulaient qui lui étaient dédiés.

D'ailleurs l'entrée de ce temple (pronaos) comporte 18 colonnes en forme de sistre, instrument de musique spécifique à la déesse
.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00309.JPG


A l' entrée du temple trône une statue du Dieu Bès, nain difforme, protecteur des femmes en couches.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00320.JPG


Les chapiteaux des colonnes de la salle hypostyle à l'intérieur du temple ont la forme du visage de la déesse Hathor, représentée traditionnellement avec des oreilles de vache.

Ainsi dans le monde des dieux comme dans la vie quotidienne une large place était faite à la femme, ce qui rend cette civilisation si séduisante


http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00337.JPG


Nous quittons Dendera à l'heure ou Amon-Ré, le dieu soleil, tire sa révérence, ses derniers rayons conférant à ce lieu une aura de mystère.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00160.JPG


Abydos, que nous rejoignons maintenant, occupait une place à part dans l'ancienne Egypte. Ce n'était ni une capitale politique ou administrative ni un grand centre économique mais une ville sainte : la ville du dieu Osiris massacré et haché menu par son frère Seth et dont les morceaux ont été récupérés par sa soeur-épouse Isis qui les a réunis afin de le ramener à la vie.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00167.JPG
0308

De la cité antique il ne reste aujourd'hui que le temple-cénotaphe de Séti Ier dont le portique d'entrée est d'une allure très moderne et fait penser au temple Der El Bahari de la Reine Hatcheptsout, que nous avons précédemment visité.

Les sept chapelles intérieures qu'il comporte et qui sont dédiées à différentes divinités sont décorées de bas reliefs qui sont parmi les plus beaux de l'art antique égyptien.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00232.JPG


Ainsi voit on dans ce magnifique livre d'images de pierres successivement le Dieu Horus dont on croit sentir le souffle d'air provoqué par son battement d'aile.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00244.JPG
0308

On s'émerveille devant le modelé du pharaon qui semble se mouvoir sur la paroi de pierre.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00236.JPG
0308

Et l'on passe d'une chapelle à l'autre l'esprit abasourdi par la majesté et la dimension mystique qui imprègne ce lieu.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00258.JPG


Et l'on y découvre aussi une scène étonnante représentant Isis allaitant Osiris qui n'est pas sans nous faire penser à des tableaux où l'on voit Marie allaitant Jésus.On pourait être tenter de penser qu'il y a une filiation entre les croyances des anciens égyptiens et le christianisme.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00264.JPG


Toutes les scènes sculptées ont une vie, une présence intense, tel ce faisceau de mains de dieux ou de pharaon

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00288.JPG


Ou une finesse extraordinaire comme ce pagne en voile qui dissimule à peine les jambes d'un personnage.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00267.JPG


Et quelle tendresse dans cette scène où l'on voit la déesse isis accueillir Pharaon au seuil de la mort en le prenant tendrement par le menton

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00270.JPG


Les couleurs originelles des temples ont éé particulièrement bien conservées comme dans cete scène Pharaon fait des offrandes au dieu Horus

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00280.JPG


On ne voit pas le temps passer à arpenter ce temple pour y découvrir ces oeuvres magnifiques, mais pourtant vient un moment où la lumière décline et ne vient plus qu'éclairer la « croix de vie » que l'on voit partout sculptée sur les parois. c'est cette croix que Pharaon tient à la main au moment de pénétrer dans le royaume des ombres pour paraître devant les dieux et accéder à la vie éternelle.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00238.JPG


Texte & Photos Ulysse

30/12/2007

Souvenirs d'Egypte : Le temple de Louqsor

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00004.JPG


Le Temple de Louqsor (ou Louxor) est situé sur la rive orientale du Nil au coeur de l'une des capitales de l'ancienne Egypte,Thèbes, qu'Homère avait surnommée la ville aux cents portes.

Je vous invite à le visiter à la nuit tombée lorsque les projecteurs magnifient la majesté et l'élégance des bâtiments dont il est constitué. On y pénètre par un Pylone bâti par Ramsès II orné d'un obélisque, symbole solaire que sa forme et sa fonction -capter les rayons de l'astre – apparentaient aux pyramides. Son frère jumeau trône hélas au centre de la place de la Concorde à Paris, ramené par Napoléon, spécialiste en matière de rapines et massacres en tous genres, à la suite de sa campagne d'Egypte

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00060.JPG


On traverse ensuite la cour de Ramsès II où les statues du pharaon nous accueillent protégées pour l'éternité par un portique de colonnes.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00104.JPG


Sérénité, majesté et puissance se dégagent de cette statue de Pharaon,

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00096.JPG


et dont le regard semble perdu dans la contemplation des étoiles .

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00116.JPG


Nous longeons ensuite la grande colonnade qui, à l'instar de la salle hypostile du temple de karnak, ne peut que nous laisser songeur sur l'inventivité et la force de la foi en leurs dieux des anciens Egyptiens, qui leur a permis, avec des moyens techniques somme toute rudimentaires, d'édifier de tels monuments qui défient les lois de la pesanteur.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00135.JPG


Et l'on débouche ensuite sur la splendide cour d'Amenophis III, bordée de portiques à colonnes fasciculées

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00151.JPG


L'extrême élégance du temple se retrouve dans les bas reliefs représentant Pharaon faisant ses offrandes aux dieux au moment du passage des portes de l'éternité

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00155.JPG


où dans celui représentant une vache sacrifiée pour assurer la nourriture de Pharon pendant son séjour dans l'au delà.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00157-3.JPG


Les colonnades se succèdent à la fois vertigineuses et aériennes donnant le sentiment que les pierres dont elles sont constituées sont en apesanteur

159
http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00159.JPG


Nous revenons vers le pylone d'entrée en méditant sur la grandeur et la fragilité de l'aventure humaine qui peut en un temps soulever des montagnes puis soudain disparaître emportée par le vent du désert.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00177.JPG


En s'éloignant du temple pour en appréhender l'harmonie générale, on passe dans l'allée des Dromos, ces spinxs à tête de Pharaon, longue de plus de 2km et qui mène au temple de karnak .

170
http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00170.JPG


Au coeur de la nuit et du silence, il est fascinant alors de contempler en tête à tête le visage impassible de celui qui dans les temps anciens domina le monde.

Texte & photos Ulysse