suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/06/2015

Souvenirs d'Egypte : Medinet Habou et le Ramasseum (reprise d'archive)

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00392.JPG

C'est sur le site sacré de Medinet Habou que Ramsès III, pharaon de la Xxème dynastie qui règna auXIIème siècle avant JC, fit construire ce monumental temple funéraire sur la rive ouest du Nil en face de Thèbes ( l'actuelle Louxor)

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09825.JPG

Le fantastique portique qui accueille le visiteur est à l'échelle de l'immense enfilade des différents salles et des différentes cours qui offrent une perspective vertigineuse. Le temple dans on état originel couvrait huit hectares et 62.500 prisonniers de guerre travaillaient à son service.

 

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09831.JPG

Dans ce temple les colonnades et de nombreux bas reliefs ont conservé les peintures qui ornaient leurs motifs à l'origine.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09843.JPG

En déambulant dans les salles, on croise ainsi les effigies des dieux et des pharaons, fabuleuse bande dessinée en trois dimensions.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09842.JPG

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09854.JPG

Ce visage de pharaon apportant des offrandes au dieu Osiris nous fascine par sa fraicheur, la vie semblant encore l'habiter.

 

 

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09847.JPG

 

 

Le dieu condor orne le dessous des portiques, semblant porter sur ses ailes  les énormes blocs de pierre. Nous lui faisons quelques offrandes afin qu'il daigne nous prendre sur son dos et nous transporter vers le Ramasseum situé non loin de là.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00304.JPG

Ce temple funéraire fut construit en l'honneur de Ramsès II. Il est aujourd'hui malheureusement très délabré ayant servi de carrière depuis l'antiquité.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09869.JPG

Les débris d'une statue colossale de ramsès II, aujourd'hui couchée, mais qui pesait environ 1000 tonnes, donne une idée de l'importance du temple. Il laisse songeur sur les technologies utilisées par les égyptiens pour sculpter, transporter et dresser de telles oeuvres. Aucune illustration n'a jamais été trouvée qui nous renseigne sur ces techniques et les hypothèses des experts sont nombreuses faisant intervenir poulies, rondins de bois, pentes inclinées etc sans vraiment apporter de réponse tout à fait satisfaisante.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09885.JPG

La beauté du temple est magnifiée par le coucher du soleil qui drape ce lieu de mystère et nous invite à méditer sur l'aspect éphémère des civilisations, quelque soit leur grandeur passée.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09903.JPG

Et c'est à regret que nous quittons ce lieu où des hommes ont cru en vain pouvoir défier la mort et s'assurer l'éternité.

 

 
 
http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09905.JPG

 

A suivre.....

 

Les vacances approchent et vous allez bientôt vous retrouver à coincer la « bulle » quelque part dans un jardin, sur une plage ou au bord d’un ruisseau, votre MP 3 collé sur les oreilles, car c’est connu la musique adoucit les mœurs et vu l’état du monde vous avez bien besoin que vos mœurs soient apaisées ! Pourquoi ne pas y mettre quelques chansons de mon cru qui figurent dans mon dernier album "Ti Punch" et qui vous emmèneront aux Antilles, lieu éminemment dépaysant ! Vous pourrez ainsi écouter la complainte du coupeur de canne,  vous laisser bercer par la langueur de Marie-Galante, sentir les envoutantes effluves du Ti’ Punch ou écouter la sensuelle histoire du bernard-l’hermite…..

 

C’est sur Deezer (cliquez sur le nom) ou Itunes….

 

PS Vous y trouverez aussi mes autres albums "Bidochon dream " et "Jennifer" (cliquez sur le titre)

 

Vous pouvez également vous tenir au courant de la parution de mes prochains albums en vous inscrivant sur ce nouveau blog Old Nut Zimbalam 

 

 

Texte & photos Ulysse

20/06/2015

Souvenirs d'Egypte : le palais de la reine Hapchepsout (reprise d'archive)

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00328.JPG

Au cours des 35 siècles qu'a duré l'histoire Egyptienne de nombreuses femmes ont occupé le devant de la scène et inspiré les artistes, qui nous ont laissé d'elles de magnifiques fresques ou statues. Il en est ainsi de la légendaire déesse Isis, soeur et épouse du dieu Osiris qui veille sur le royaume des morts, de Nerfertari l'épouse du grand pharaon Ramsès II ou de la sublime Nefertiti l'épouse du pharon »maudit » Akhenaton qui tenta d'imposer le monothéisme en Egypte.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00324.JPG

Mais il en est une dont l'empreinte dans la civilisation égyptienne l'emporte sur les autres : il s'agit de la reine de la XVIIIème dynastie, Hatshepsout, épouse de Thoumosis II et qui usurpa le pouvoir durant la minorité de son beau fils Thoutmosis III.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09991.JPG

Elle règna au cours du nouvel empire période de grande prospérité. Le titre de Pharaon étant réservé normalement aux hommes, Hatschepsout s'habilla comme un homme et porta la barbe postiche et la queue de taureau des pharaons. Elle se fit construire sur la rive ouest du Nil, en face de l'ancienne Thèbes (aujourd'hui Louxor), par l'architecte Semnout, un magnifique temple funéraire d'un modernisme étonnant et qui s'intègre parfaitement au cirque rocheux environnant. Ce temple funéraire était précédé d'un portique et d'une palmeraie qui ont aujourd'hui disparu.

 

 
http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00026.JPG

Ce temple était placé sous la protection de la déesse Hathor, la déesse de l'ivresse et de l'amour qui règne aussi conjointement avec Osiris sur le royaume des morts. Il faut découvrir ce temple en grimpant sur les ailes du dieu Mout qui a l'apparence d'un vautour et dont les murs du temple offrent de magnifiques illustrations.

 

 
 
http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00018.JPG

D'autres fresques suscitent notre émerveillement, telle celle représentant l'expédition commerciale menée au pays de Pount (l'actuelle Somalie) pendant son règne.

 

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00029.JPG

Ou bien ces fresques animalières d'une grâce infinie:

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00024.JPG

Ou encore cette fresque émouvante où l'on voit le dieu Horus à tête de faucon, fils d'Isis et d'Osiris, accueillir le pharaon sur le seuil du monde des morts afin de le guider dans le long processus qui le mènera vers la vie éternelle.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00015.JPGG

Mais il est temps de reprendre notre felouque pour retourner sur l'autre rive du Nil, le pays des vivants, en vous donnant rendez vous dans quelques jours pour la suite de notre périple.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00469.JPG

Texte & photos Ulysse

13/06/2015

Souvenirs d'Egypte : Les temples d'Abu Simbel (reprise d'archive)

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2578.JPG

L'antique civilisation Egyptienne a fait une large part aux femmes. Celles ci avaient au sein de la société civile un statut égal à celui de l'homme et quelques unes d'entre elles ont pu accéder au poste suprême. En outre de nombreux monuments ont été costruits par les pharaons en l'honneur de leurs épouses. C'est donc un juste retour des choses que, grâce à la détermination d'une femme, Christiane Desroches Noblecourt, les temples d'Abou Simbel et bien d'autres installés le long du Nil aient été sauvés de l'ensevelissement sous les eaux du Lac Nasser, créé à la suite de la construction du grand barrage d'Assouan.

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2736.JPG

En effet, à la fin des années 1950, à la demande de l'UNESCO Christiane Desroches Noblecourt va dresser l'inventaire des monuments menacés, puis le 8 mars 1960, de concert avec les autorités egyptiennes et sous l'égide de cet organisme, lancer un appel solennel à la solidarité mondiale. André Malraux, alors ministre des affaires culturelles, soutient cette action et cinquante pays vont contribuer à sauver ces monuments qui seront classés au patrimoine de l'humanité. Ils seront démontés pierre par pierre et remontés au dessus de la ligne des eaux dans des endroits similaires à ceux où ils étaient originellement implantés. Et c'est grâce à ce sauvetage que nous pouvons encore admirer ces merveilleux monuments qui bordent le lac Nasser, dont les plus beaux joyaux sont les temples d'Abou Simbel Après ce bref rappel historique, rendons nous à Abou Simbel en avion à partir d'Assouan, toute la région depuis cette ville n'étant qu'un vaste désert inhospitalier. 6244a4d7b8c408fd8d0a683d0e0f8e18.jpgLà notre bateau nous attend ancré en face du temple d'Abou Simbel édifié en l'honneur de Ramsès II (XIII siècle A J.C.) qui fut l'un des pharaons les plus puissants de l'ancienne Egypte.

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2684.JPG

Et l'on peut dire que les anciens Egyptiens ont bien fait les choses en ornant le temple de quatre gigantesques statues de Ramsès de 38 m de haut .

 

 
 
http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2658.JPG

Ces statues arborent sous un visage souriant (bel exemple de « force tranquille ») la double couronne de haute et basse Egypte qui faisaient d'eux à l'époque les souverains les plus puissants du monde

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2597.JPG

L'intérieur du temple est couvert de bas reliefs de toute beauté illustrant notamment la « pseudo » victoire remportée par le Pharon à Qadesh contre les Hittites (qui se solda en fait par un match nul) et montrant des scènes émouvantes de prisonniers enchainés par le cou.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2599.JPG
http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2601.JPG

Au fond du temple se trouve un sanctuaire où trônent quatre statues représentant respectivement le dieu Ré-Horakhty, Ramsès II, le dieu Amon-Ré et enfin le dieu des ténèbres Ptah qui, à l'exception de ce dernier, sont éclairés par les rayons du soleil au lever du jour les 20 février et 20 octobre pour être rechargés en énergie divine.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2653.JPG

A coté de son temple, Ramsès II a fait édifier en l'honneur de sa grande épouse Nefertari un second temple tout aussi monumental où il figure en sa compagnie et celle de ses enfants. On est sidéré par la puissance mais aussi l'élégance et la sérénité qui se dégage de ces statues dont les visages souriants nous convainquent qu'ils étaient assurés de leur immortalité.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2621-1.JPG

J'ai eu la chance de pouvoir les admirer à la nuit tombée, notre bateau ne partant que le lendemain matin pour partir à la découverte des autres temples du la Nasser ....

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2618.JPG

A suivre....

Si vous avez apprécié ma chanson  « Bidochon dream » sur le triste sort des ultra-riches, je vous invite à aller écouter sur Deezer (cliquez sur le nom pour accéder au site) )  la complainte de ce pauvre «Migrant boy » qui a trouvé refuge dans notre pays, ou celle de ce pauvre hère qui a eu le malheur de croiser le chemin de « Jennifer » ou encore de celui qui a eu la malencontreuse idée d’inviter « La trop belle fille du motel » à boire un verre . Vous pleurerez aussi sur le triste sort des oubliés de la "Star Ac" en écoutant "Mediadead" (Vous pouvez aussi les télécharger sur I-Tunes ou Amazon) N’hésitez pas à laisser un commentaire et à vous déclarer comme « fan » si vous aimez ! Merci d’avance !

        

Vous pouvez également vous tenir au courant de la parution de mes prochains albums en vous inscrivant sur ce nouveau blog Old Nut Zimbalam  

Texte & Photos Ulysse

08/06/2015

L'Egypte est un don du Nil

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00339.JPG

L'Egypte, a dit Champollion, est un don du Nil . Et effectivement sans les crues du plus long fleuve du monde (6700km), qui ont pendant des millions d'années déposées des limons fertiles le long de ses rives, l'Egypte n'existerait pas .

 

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00342.JPGCette bande de terre large en moyenne de 20km et qui s'étend de part et d'autre du fleuve ne représente que 4% de la superficie de ce pays d'un million de Km2, dont le reste est constitué de déserts, mis àpart quelques oasis isolées. Ces crues qui ont rythmé la civilisation Egyptienne pendant plus de 5000 ans sont aujourd'hui régulées par le grand barrage d'Assouan achevé en 1970.
 
 
 
 
 
 
 
 
http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00172.JPG

Mais l'aspect des rives et le mode de vie n'ont pas pour autant changé. Les terres sont partagées en une multitude de parcelles rectangulaires découpées en bandes parallèles.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00099.JPG

Elles sont affectées à la culture de la canne a sucre, de fourrages, de céréales et de fruits et légumes de toutes sortes.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00379.JPG

Les techniques de culture sont souvent ancestrales et recourent à la force animale pour le labour et le transport (qui redeviendront peut être d'avant garde avec la crise du pétrole à venir !) L'irrigation permanente des champs combinée à la chaleur du climat, permettent de récolter plusieurs récoltes par an.

 

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00402.JPG

Les habitations sont très souvent faites de pisé, matériau très isolant qui protège tant de l'ardeur du soleil que de la fraicheur nocturne à la saison fraiche.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00069.JPG

ce qui n'empêche pas certaines d'entre elles de ressembler à des palais de Maharadja !

 

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00093.JPG

Très souvent Humains et animaux cohabitent en harmonie dans les mêmes locaux.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00303.JPG

Ce mode de vie austère et rural n'empêche pas le sourire des enfants,

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00127.JPG

Le fleuve ne se contente pas d'offrir aux Egyptiens son eau et ses limons fertiles, les poissons, Perche du Nil et Tilapie notamment, abondent dans ses eaux que sillonnent sans relâche des barques de pêcheurs.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00427.JPG

Parfois un vol de cormorans rasent les flots et font concurrence aux pêcheurs.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00478.JPG

Bien que les bateaux à moteur se développent, la felouque reste l'embarcation privilégiée pour naviguer sur le Nil.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC09570.JPG

Les felouquiers sont des marins expérimentés qui pilotent leur felouque comme un simple canoë.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00448.JPG

Parfois le vent tombe et il ne reste plus qu'à prendre son mal en patience ou, pour les croyants, invoquer Allah !

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00393.JPG

Mais je devrais plutôt dire prendre son bien en patience, car c'est plutôt un bonheur de tomber en rade sur le Nil à l'heure où le soleil se couche, le spectacle qui s'offre à vous est alors inoubliable !

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00482.JPG

On comprend que les Egyptiens aient fait du soleil un Dieu, mais nous verrons cela dans la prochaine note.

 

Texte & Photos Ulysse

30/05/2015

Souvenirs d'Egypte: les iles d'Assouan (reprise d'archive)

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2472.JPG

Faire un voyage en Egypte c'est faire un voyage dans le passé de l'humanité, un passé où les dieux vivaient parmi les hommes. Les temples par leur masse, leur hardiesse architecturale, leur beauté, leur élégance sucitent respect et admiration. En ces lieux le monde des morts s'impose au monde des vivants et nous persuade de la primauté de l'esprit sur la matière. La civilisation égyptienne antique nous fait ainsi croire à notre immortalité et c'est pourquoi en ce pays la sérénité et la douceur de vivre vous gagnent subrepticement au fil du voyage.

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2435.JPG

Et cette douceur de vivre nulle part ailleurs on ne l'éprouve aussi pleinement qu'en visitant Assouan et les îles qui à cet endroit émaillent le Nil.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2469.JPG

Assouan est située à la frontière de l'Egypte ancienne à l'endroit où les eaux du Nil se fraient un passage à travers les rochers granitiques de la première cataracte dont certains ressemblent étrangement à des statues de Pharaon. Ses habitants sont réputés depuis l'antiquité pour leur hospitalité et leur gentilesse. Ils communiquent une joie de vivre héritée des anciens égyptiens dont les fresques sur les murs des tombes et des mastabas sont un hymne au bonheur de vivre quotidien.

 
http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2452.JPG

Le îles que le Nil a découpées dans ce magma rocheux sont les derniers confettis de verdure avant l'immense désert qui enserre le lac Nasser qui s'étale à quelques kilomètres en amont au dessus du grand barrage.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2572.JPG

Et de fait sur ces îles une végétation luxuriante prospère comme un défi à la langue du désert qui lappe à cet endroit les rives du Nil.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2476.JPG

Les « happy few » ne s'y trompent pas qui viennent chercher ici calme, luxe et volupté dans le cadre victorien de l'Hotel Old Cataract où sont descendues de nombreuses célébrités telles qu'Agatha Christie ( pour écrire Mort sur le Nil), Winston Churchill et François Mitterrand.

 

 
 
http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2416.JPG

Mais les voyageurs aux moyens plus modestes (dont je fais partie) y trouvent également leur compte car il suffit de louer une felouque quelques heures pour éprouver cette douceur de vivre en allant à la découverte de l'île Elephantine qui héberge un intéressant musée (Assouan dans l'antiquité était un haut lieu du commerce de l'ivoire) ou de l'île Kitchener transformée en jardin botanique.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2478.JPG

On oublie alors le temps qui passe et on se laisse surprendre avec ravissement par le coucher du soleil qui, bien que les prêtres qui le célébraient aient depuis longtemps disparu, continue de revenir chaque matin ....mais ceci jusqu'à quand ? Ainsi s'achève notre périple en Egypte....rendez vous dans quelques jours pour de nouvelles aventures...

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2489.JPG

PS: Si vous allez à Assouan ne manquez surtout pas de visiter le magnifique musée Nubien à la sortie sud de la ville

 

Mon premier single "Bidochon dream" est sorti sur les plateformes de musique numérique, vous pouvez le télécharger notamment  sur Deezer  ou AMAZON ou encore I Tunes. Si vous allez sur Deezer même si vous ne téléchargez pas la musique mais que vous l'appréciez, cela me ferait plaisir que vous cliquiez sur la rubrique "fan" . 

Texte & photos Ulysse

20/05/2015

Souvenirs d'Egypte : Le temple de Philae (Reprise d'archive)

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2522.JPG

Le temple de Philaé est sans doute le monument de l'Egypte antique le plus élégant, le plus raffiné. Il tient cette élégance et ce rafinement au fait qu'il est dédié à une femme : la déesse Isis, soeur et femme d'Osiris, le dieu assassiné et découpé en morceaux par son frère jaloux, le dieu Seth, et qu'elle ressuscita en réunissant les morceaux de son corps qu'elle ramassa à travers toute l'Egypte. Situé sur une île au milieu du Nil, on s'y rend en bateau ce qui ajoute au charme de sa visite.

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2536.JPG

Il faut le visiter de jour mais aussi de nuit à l'occasion du son et lumière, l'arrivée sur l'île est alors féérique. On a le sentiment en cheminant de portique en portique que les prêtres qui célébraient autrefois le culte d'Isis sont cachés dans l'ombre.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2541.JPG

Les chapiteaux des colonnes en forme de fleurs de lotus sont d'une grâce infinie.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2542.JPG

et les prouesses architecturales des batisseurs egyptiens qui ont su donner des formes aussi aériennes à des empilements de pierres de plusieurs tonnes nous laissent pantois.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2549-1.JPG

Merveille parmi les merveilles, on découvre à coté du temple d'isis le Kiosque de Trajan qui était destiné à accueillir la barque d'Isis.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2553.JPG

Ainsi s'achève notre périple depuis Abou Simbel au travers du lac Nasser. Il nous reste une dernière étape à accomplir qui sera consacrée aux paradisiaques iles Eléphantines.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2555.JPG

 

Texte & Photos Uysse

14/05/2015

Souvenirs d'Egypte : les temples de Wadi el Seboua et de Dakka (reprise d'archive)

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2829.JPG

Nous jetons l'ancre à proximité du modeste temple de Maharraqa construit par les romains en 30 après J.C et qui se trouve à mi-chemin entre les temples de Wadi el Seboua et de Dakka.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2793.JPG

Nous nous rendons pédibus jambis au premier d'entre eux, dont le nom signifie « vallée des lions » et qui fut construit par Ramsès II en l'honner d'Amon-Ré avant Abou Simbel.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2797.JPG

Quelle émotion de déambuler dans l'allée bordée de shinxs à corps de lion, en contemplant au loin les eaux bleues du Lac Nasser.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2803.JPG

Il y a près de 3500 ans les prêtres procédaient aux rites et offrandes destinées à obtenir la mansuétude des dieux mais aujourd'hui seul le vent du désert parcourt les lieux ....

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2815.JPG

Une statue de Ramsès II git couchée dans le sable, émouvant symbole de la fragilité de toute chose, y compris des civilisations qui se croyaient éternelles.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2819.JPG

C'est à dos de dromadaire que nous nous rendons ensuite au temple gréco romain de Dakka dont la construction fut commencée au IIIème siècle avant J.C sous le règne du roi Ethiopien Ergamène et qui fut parachevé au Ier siècle après J.C par l'empereur Auguste.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2826.JPG

 

A suivre....

 

Texte & Photos Ulysse

10/05/2015

Souvenirs d'Egypte : le temple d'Armada (reprise d'archive)

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2762.JPG

Après avoir navigué toute journée sur le lac Nasser, notre bateau accoste près du Temple d'Amada dans une région désertique.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2777.JPG

Nous sommes encore en Nubie, la région qui a donné à l'Egypte des pharaons noirs au VIIème siècle avant J.C.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2782.JPG

Une foule de Nubiennes nous accueillent à notre descente de bateau, vêtues de magnifiques habits traditionnnels qui contrastent avec l'austérité de la région.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2766.JPG

Nous nous dirigeons pédibus jambis vers le modeste temple érigé par Toutmosis III en l'honneurdu dieu Amon-Ré.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2778.JPG

L'aspect extérieur du temple ne paye pas de mine avec son aspect de grossière casemate, mais quand on y pénètre un choc vous attend car l'ensemble des murs sont couverts de magnifiques peintures magnifiquement conservées par l'air sec du désert.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2714.JPG

Puis nous reprenons notre périple au travers du Lac nasser et jetons l'ancre près d'un ilôt abritant une cabane de pêcheurs dont les prises (principalement des perches du Nil) sont régulièrement collectées par des petits bateaux à moteur qui font la navette jusqu'à Assouan.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2708.JPG

Hormis cette modeste baraque de pêcheurs, nous sommes loin de toute trace de civilisation humaine, perdus entre l'eau du Nil, jaillie des lointaines forêts tropicales, et les étoiles. Dans le silence nous contemplons alors le coucher du soleil en ayant une pensée émue pour les anciens pharaons qui, pendant des millénaires, lui ont offert des offrandes afin qu'il veuille bien revenir. Je reste persuadé que sans ces offrandes le soleil serait depuis lors parti vers une autre galaxie à la recherche d'une planète aux habitants plus civilisés !

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/IMG_2716.JPG

Texte & photos Ulysse

06/05/2015

Souvenirs d'Egypte: Au dessus de Louxor en ballon (Reprise d'archive)

 
 
 
 
http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00043.JPG

Au cours de mon adolescence (c'était au siècle dernier !) j'ai lu comme tous les ados de l'époque « Cinq semaines en ballon » de Jules Vernes, ce roman qui relate l'expédition de Samuel Ferguson et de son ami Dick Kennedy au dessus du continent africain. Depuis lors j'avais conservé dans un recoin de ma tête fort encombrée le rêve de suivre un jour l'exemple de ces aventuriers. Mon récent voyage en Egypte m'a donné l'occasion d'accomplir ce rêve. Je suis enfin monté à bord d'un ballon pour survoler le Nil ainsi que la vallée des rois et des reines.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00027.JPG

Levés à 4H du matin pour profiter du spectacle du lever du soleil sur le Nil, c'est avec émotion que nous aperçevons, au travers de la palmeraie qui borde le lieu de décollage, notre premier ballon en train d'être gonflé, illuminé par la flamme du réchauffeur.

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00016.JPG

On nous affecte à un ballon en cours de gonflage, la flamme transformant le ballon en un immense coquelocot rouge prêt à s'envoler vers les étoiles.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00041.JPG

Le premier ballon décolle comme une immenses bulle de savon soulevée par la brise encore fraiche qui vient du désert.

 

 
http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00179.JPG

Puis notre tour arrive et nous  réalisons à notre tour le vieux rêve d'Isard : nous sommes devenus oiseaux ou papillons et commençons à jouer avec le vent.  La nuée de ballons s'élève au dessus de la montagne sacrée qui surplombe la vallée des rois et des reines ou de nombreux pharaons ont été inhumés dans des tombes magnifiques que l'on peut visiter. 

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00049.JPG

Bientôt le soleil se lève et transforme le Nil en un fil d'or que nous suivons un instant.

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00315.JPG

Puis nous prenons de l'altitude et découvrons l'étonnante ligne de partage entre les terres irriguées et le désert, spectacle qui illustre magnifiquement le propos de Champollion : « l'Egypte est un don du Nil".

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00128.JPG

Pour minimiser leur emprise sur les sols fertiles, les maisons sont regroupées dans des ilôts au bord des voies de communication

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00239.JPG

Et puis nous voguons au gré des humeurs du vent et du talent de notre pilote qui a appris à le domestiquer. Ainsi nous survolons des champs...

 

 
 
http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00187.JPG
 
 
 
 
http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00410.JPG

...puis nous allons jusqu'à la frange désertique où est niché un antique monastère, avant de revenir vers le Nil.

 

 

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00423.JPG

...avant que ne s'achève notre périple dans un atterrissage un peu rude ...

 

 

http://piquesel.midiblogs.com/images/DSC00422.JPG

Nous mettons le pied à terre avec le sentiment d'être des albatros dont on a coupé les ailes !

 

Texte & Photos Ulysse

28/03/2015

Périple à Madère – 8 – Du Pico de Ariero (1816mètres) vers le Pico Ruivo (1862mètres)

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Lors de notre précédente balade sur la Ponta de Sao Lourenço où le chemin longeait de vertigineuses falaises, je vous avais laissé entendre que ce n'était qu'une promenade de santé par rapport à celle que nous allons faire aujourd’hui et qui relie deux des plus hauts sommets de l’île. Vous allez en juger par vous même ! Certes si l’on se fie au titre on peut penser que je galège car il n’y a que 46 mètres de  différence entre le sommet du départ et celui de l’arrivée, sauf que le chemin a le profil des montagnes russes et représente 800 mètres de dénivelé à l’aller et au retour. Ce qui fait qu’il faut partir à l’aube si l’on veut être sûr de revenir avant la nuit qui tombe tôt en cette saison (vers 18heures). Ce départ matinal permet au demeurant de contempler le magnifique envol du soleil au dessus des nuages.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Du fait du relief d’origine volcanique, le relief est très acéré et le chemin a été entièrement creusé dans la roche, la plupart du temps à flanc de falaise, et les âmes sensibles doivent s’abstenir de l’emprunter surtout lorsque le vent y souffle violemment comme ce fut le cas le jour de notre périple.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Mais les vues qu’il offre sur la chaine montagneuse centrale de Madère sont parmi les plus belles que j’ai eu l’occasion de voir en haute montagne.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Tout le long le sentier est bordé d’un câble absolument indispensable vu les risques de glissade que la pente du sentier présente et les tourbillons de vent qui parfois nous chahutent !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Ceux qui souffrent du vertige n’ont qu’une solution qui est de se livrer à une contemplation intensive de leurs pieds, ce qui présente l’avantage d’être au moins sûr de l’endroit où on les met !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Mais ce serait idiot d’effectuer un tel crapahut sans lever de temps en temps la tête car les vues  sont époustouflantes !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Au cours de la première partie du sentier on n’arrête pas de descendre, s’éloignant un peu plus à chaque pas des rayons du soleil et plongeant ainsi dans un air de plus en plus glacial.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Ce qui fait que l’eau qui ruisselle des parois donne naissance à de jolies floraisons de glace mais transforme aussi le sentier en patinoire. Je dois vous confier que j’ai eu du mal à garder ma sérénité lors du franchissement de ces quelques passages.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Mais la munificence des montagnes qui nous entoure  nous aide à surmonter ces quelques difficultés et à aller de l’avant, en l’occurrence à descendre de plus en plus au coeur du massif !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Ceux qui ont construit ce chemin méritent notre reconnaissance et notre admiration car aucun obstacle ne les a arrêtés. Ils ont ainsi creusé des passages et des tunnels dans les coulées de lave et pavé le sentier dans les pentes afin que la pluie ne l’érode pas.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Le sentier est bordé de pics et de tours basaltiques jaillis des entrailles de la terre il y a vingt millions d’années.

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Ayant atteint le point le plus bas du sentier nous commençons à remonter en direction du Pico Ruivo et retrouvons avec bonheur  le soleil.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Le contraste des roches est par endroits saisissant, des aiguilles de basalte noires se dressant dans un paysage de roche rouge constitué de scories et de cendres oxydées par le fer.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Et nous poursuivons notre périple subjugués par le panorama constamment renouvelé qu’offre cette randonnée.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Sur ces pentes escarpées les arbres ont du mal à s’installer et on ne trouve ici et là qu’un sujet isolé qui résiste vaillamment à l’érosion et la pression des roches environnantes.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Celui ci n’a manifestement pas le vertige et défie les lois de la pesanteur !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Nous arrivons à mi parcours au Miradouro Ninho da Manta (mirador du nid de la buse) à 1744 mètres d’altitude qui offre  une grandiose vue plongeante sur la vallée de la Ribeira.

 

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Mais peu après le sentier est barré par des banderoles en plastique signalant un danger. L’ami Gibus, le plus intrépide d’entre nous se dévoue pour aller voir ce qu’il en est et constate qu’après le virage suivant un éboulis a emporté le chemin.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Un sentier alternatif existe qui permet de rejoindre le Pico Ruivo mais qui apparaît au vu de la carte encore plus sportif que celui où nous sommes. Nous décidons alors de scinder le groupe en deux : Rémi et moi ramènerons nos compagnes au départ tandis que Gibus, Jean Mi et Pierre emprunteront l’autre sentier pour grimper au Pico Ruivo et nous rejoindre ensuite.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Le retour se fait sans encombre dans des conditions idéales,  le spectacle étant différent du fait du changement de perspective et du soleil qui éclaire plus généreusement le cœur du massif.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Nullement frustrés par cette balade écourtée, Remi et moi jouissons pleinement de notre rôle de gardes du corps qui nous laisse le temps, le rythme étant plus tranquille, de nous livrer à notre passion : la photographie !

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Les mots étant superflus, je vous laisse  contempler en silence la fin de notre randonnée.

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

 

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

 

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

 

 

 

madère,pico ruivo,pico ariero,ribeira

Et nous voici revenus sains et saufs à bon port, enchantés par cette fantastique randonnée, sans doute l'une des plus belles que nous ayons faites en milieu montagnard et dieu sait pourtant que nous avons bourlingué les uns et les autres à travers les Alpes, les Pyrénées, l'Atlas et même pour ce qui me concerne les Appalaches, le Wyoming le Nouveau Mexique et le Colorado.

 

 Je vous convie  également à vous rendre sur 

mon blog musical OLD NUT 

pour écouter ma nouvelle chanson 

"Je descendais la rivière" 

et les autres aussi, si affinité !!

Cliquez :

ICI   

 

Texte & Photos Ulysse (sauf celles de la glace et de l'éboulis prises par Gibus)