suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/02/2015

Périple à Madère -3 - Le long des levadas

 JE PARTICIPE AU THEME DU "VOYAGE" INITIE PAR SABINE LA PELERINE 

SUR SON MAGNIFIQUE BLOG "CHEMIN-JE-T-AIME"

levadas,madère,funchal

Après avoir fait un tour dans les rues de la capitale et baguenaudé dans les allées du jardin botanique, je vous convie à partir à la découverte des espaces naturels de l’île dont la diversité va vous étonner. Mais nous allons commencer en douceur en cheminant le long des levadas, ces canaux d’irrigation qui sont l’un des nombreux attraits et curiosités de l’île.

 

 

levadas,madère,funchal

Ces canaux dont la longueur dépasse 2000 kilomètres- alors que l’ile ne fait que 57 kilomètres de long sur 22km – ont été édifiés à partir du XVème siècle afin de permettre d’amener l’eau des sommets vers les champs de canne à sucre et les vignes plantées en contrebas. La construction de ces canaux, qui s’insinuent au cœur des massifs dans des endroits souvent vertigineux, a couté plus d’une vie humaine. Les ouvriers étaient en effet parfois descendus dans des paniers d’osier le long des falaises pour creuser un passage dans la roche.

 

 

levadas,madère,funchal

Aujourd’hui ces canaux, qui sont toujours utilisés pour l’agriculture, permettent aux randonneurs de pénétrer dans les endroits les plus inaccessibles de l’île et découvrir ainsi ses magnifiques forêts d’eucalyptus dont le feuillage embaume et purifie l’air environnant.

 

 

levadas,madère,funchal

Souvent le chemin qui suit les levadas et qui en permet l’entretien se limite à une bande de terre ou de  ciment que borde une végétation inouïe.

 

 

levadas,madère,funchal

La construction de ces levadas a représenté un colossal travail de terrassement car ils traversent des langues de lave……

 

 

levadas,madère,funchal

….. aussi bien que des montagnes qui ont été percées à cet effet de tunnels. Si un jour vous vous rendez dans  cette île pour y randonner, munissez vous d’une bonne lampe de poche, conseil d’Ulysse !

 

 

levadas,madère,funchal

Ces levadas épousent les courbes de niveaux et ne présentent donc aucun caractère sportif, si ce n’est leur longueur qui apparaît à l’échelle d’un marcheur illimitée.

 

levadas,madère,funchal

Elles suivent parfois des précipices mais sont alors garnies de garde-fous ce qui vous permet de jouir en toute sécurité de paysages époustouflants.

 

 

levadas,madère,funchal

 

Elles nous conduisent aussi bien au cœur des montagnes que vers le bord de mer…..

 

 

levadas,madère,funchal

…..la végétation d’une extrême diversité  variant d’un vallon à l’autre .

 

 

levadas,madère,funchal

En de rares endroits elles descendent quelques mètres se transformant en une chantante cascade qui illumine le sous bois.

 

 

levadas,madère,funchal

Certaines offrent un magnifique balcon sur la chaine de montagne centrale qui culmine à plus de 1880 mètres et où nous irons trainer nos guêtres dans une prochaine note, mais attention notre balade sera alors beaucoup, beaucoup plus sportive, entraînez vous !!!

 

 

levadas,madère,funchal

Je vais terminer cette présentation en vous invitant à me suivre sur la levada dite des 25 sources qui est l’un des plus beaux parcours de levadas de l’île et qui sinue au cœur d’une zone montagneuse couverte d’une forêt de lauriers séculaires.

 

 

levadas,madère,funchal

Cette zone particulièrement humide jouit d’une végétation sub-tropicale où les fougères prospèrent même au cœur de l’hiver.

 

 

levadas,madère,funchal

Mais l’avantage de cette île est que l’on n’y risque aucune mauvaise rencontre en matière de faune. Et les nombreux oiseaux que l’on y aperçoit sont aussi hospitaliers que les habitants de l’île et viennent volontiers  nous saluer sur notre passage

 

 

levadas,madère,funchal

Outre une lampe de poche, il faut prévoir aussi un bon imperméable, le climat étant très changeant car les montagnes de l’île accrochent le moindre nuage né des eaux de l’Atlantique.

 

 

levadas,madère,funchal

La levada passe par endroits sous un tunnel végétal dans lequel on avance avec appréhension tant les arbres semblent prêts à vous assaillir….

 

 

levadas,madère,funchal

Le clou de la balade est sans conteste cette cascade qui tombe dans un cirque rocheux où s’écoulent également 25 sources ! On comprend que madère ne connaisse jamais de sécheresse.

A suivre......

 

Je vous convie  également à vous rendre sur 

mon blog musical OLD NUT 

pour écouter ma dernière chanson 

"La tête dans les étoiles" 

et les autres aussi, si affinité !!

Cliquez :

ICI  

Texte & Photos Ulysse (sauf la 6ème Buffler)