suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/09/2017

A la découverte du pays basque - 2 - Chez les Ibères / Saint Sébastien

  

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la conchaNous quittons le pays basque gaulois pour nous rendre dans sa partie ibérique tout aussi arrosée !

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

Nous commençons notre périple par la station balnéaire de Saint Sébastien où nous nous  baladons le long de la plage de la Concha, l'une des plus belles baies d'Europe. Le soleil est de retour mais la température reste fraiche, ce qui augmente le bonheur de prendre un café dans l'un des cafés qui dominent la baie.

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

S'il y en a qui ne craignent ni la fraicheur de l'air ni celle des eaux, ce sont bien les surfeurs qui fréquentent l'un des plus beaux spots de surf de la côte atlantique, situé à l'Est de la plage.

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

Après avoir passé près d'une heure à admirer les évolutions des surfeurs, nous nous posons à la terrasse de L'Iztalian, un excellent restaurant de poissons et fruits de mer situé dans le port .

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

Puis nous nous dirigeons vers la vieille ville aux immeubles et commerces plein de charme, visite un brin gâtée par le retour sporadique de la pluie.

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

La pluie ne semble pas gêner cette stoïque marchande de poisson qui semble fort heureuse de son sort (j'aurais pu écrire hareng saur !!! Ha ha ha ).

 

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

Puis nous débouchons sur la place de la Constitution, l'une des plus belles places du pays basque ibérique. Son grand attrait tient au fait que le voitures en sont bannies, ce qui vous permet d'en admirer l'architecture de n'importe quel point de la place sans risque de finir à l'hôpital de la ville. Car sachez le, les chauffeurs basques ibériques ont le sang chaud ! Pire que les chauffeurs héraultais et c'est difficile !

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

Sortant de la vieille ville, nous croisons deux touristes à cheval dont les visages nous sont familiers. Il est vrai que cela fait un sacré bout de temps qu'ils voyagent !

 

saint sébastien,pays basque,surf,playa de la concha

Pour se faire pardonner le temps maussade, le syndicat d'initiative nous gratifie d'un arc en ciel sur la mer afin que nous gardions un bon souvenir de cette belle ville ! Je vous le confirme avec ou sans arc en ciel elle mérite une visite.

 

A suivre....

*****

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir mes autres blogs:

Eldorad'Oc : un blog sur mes randonnées et mes balades en pays d'Oc

Old Nut (Wix) où vous pouvez écouter librement toutes mes chansons

Canta-la-Vida où j'illustre certaines chansons en photos.

Certaines de mes chansons sont aussi sur les plateformes musicales

(Deezer, Itunes, Google play, Spotify, etc..)

Vous pouvez y accéder en cliquant sur les noms figurant en haut de la colonne de droite.

 

Texte & Photos Ulysse

10/10/2015

A la découverte de Karukera -10- Le Moule et la pointe de la Grande Vigie

Reprise d'archive
grande vigie,brousse,surf,chouchen

Pour la dernière semaine de notre séjour, nous avons choisi de jeter l’ancre au Moule, l’une des plus vieilles communes de Karukera, située sur la façade atlantique de  Grande-Terre. Son nom est une déformation de «môle» (jetée) et, de fait, elle abrite le seul port de la côte atlantique.

Au début du 18e siècle, le Moule est devenu le lieu de résidence de l’aristocratie coloniale, ce qui explique la présence d’une imposante église de style néoclassique. Malgré les nombreuses catastrophes qui l’ont affectée (incendie, tremblement de terre, cyclone) cette ville  possède encore un important patrimoine architectural. On y trouve également la dernière usine à sucre de la Guadeloupe continentale, l’Usine de Gardel.

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Dans tous les villages de l’île on trouve immanquablement, soit une rue « Victor Schoelcher » en l’honneur de l’homme qui a fait abolir définitivement l’esclavage en France en 1848 (rappelons que les révolutionnaires de 1789 l’avaient une première fois aboli, mais celui-ci fut rétabli par l’infâme Napoléon) soit une statue de Louis Delgrès.

D’origine martiniquaise, ce colonel de l’armée française, fervent défenseur de la République, se révolta contre la restauration de l’esclavage par le tyran corse . Assiégé, il se fit sauter dans un fort à Matouba avec 300 de ses compatriotes  en criant « Plutôt la mort que l’esclavage ». Mais nos livres d’histoire célèbrent Napoléon, qui a pourtant mis l’Europe a feu et à sang et ruiné la France et  ignorent Louis Delgrès qui est mort pour l’égalité et la liberté.

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

En arrivant au Moule, notre priorité est de faire le marché. Pour une raison utilitaire d’abord, car il nous faut remplir frigidaire et placards, vu que nos estomacs, comme la nature, ont horreur du vide. Mais aussi pour le plaisir car cela nous permet de nous plonger dans l’ambiance locale, de humer l’atmosphère du lieu, de se frotter – innocemment – aux doudous, de s’enivrer des senteurs d’épices, de s’esbaudir devant les formes et couleurs étonnantes des fruits et légumes du crû.

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Aujourd’hui, pour le dîner nous avons prévu du « Brousse » cet étonnant et délicieux poisson dont je vous ai déjà parlé qui est recouvert d’une « cotte de maille » et que les pêcheurs dépouillent en un seul geste avec une étonnante dextérité (poissons à droite de la photo).

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Les lecteurs et lectrices de mon blog qui voient régulièrement mon ami Gibus suspendu à des lianes, ou bien en haut d’un sommet ou d’un cocotier pourraient s’imaginer qu’il est infatigable et qu’il ne se repose jamais. Et bien détrompez vous ! En tous lieux et par tous les temps, qu’il vente, qu’il neige ou que la terre tremble, il fait une sieste « post-déjeuner » qui lui permet de refaire le plein d’énergie ! Et n’allez pas penser qu’il somnole sous l’effet du « Ti’Punch », car le Ti’Punch ça réveille, ça n’endort pas !

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Nous passons le reste de l’après midi à nous balader le long de la côte balayée par les Alizés. Le soir venu les rayons du soleil couchant illumine les nuages et l’écume des vagues. Ce qui m’amène à me poser une question : comment de l’eau aussi bleue peut-elle produire une écume aussi blanche ?

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Les Alizés soufflant en permanence, la côte est appréciée des amateurs de surf qui viennent chevaucher les vagues. Même les débutants, plus souvent dans l’eau que sur leur planche,  y prennent plaisir car l’eau est à 27° !

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Le soir venu, nous nous rendons au marché nocturne (aux Antilles il fait nuit à six heures !) pour y acheter des épices pour assaisonner les « brousses » achetés le matin. Nous y  flânons et nous imprégnons de l’âme de ce pays si coloré  et si chaleureux.

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Le lendemain nous partons explorer le nord de Grande Terre du côté de la Grande Vigie et commençons par jeter un œil à la pointe de la Petite Tortue.

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Puis nous allons piquer une tête dans le lagon de la Porte d’Enfer, aux eaux plutôt agitées.  Il faut prendre garde à ne pas se faire drosser contre les bancs de calcaire acérés qui garnissent son pourtour.

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

 Mais l’eau y est si belle et translucide ! Comment résister !  Au demeurant, peut être que son nom lui vient de ces baigneurs orgueilleux, trop sûrs d’eux, qui s’y sont noyés et ont filé tout droit en enfer, l’orgueil étant un péché mortel !

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Empruntant le sentier côtier, nous nous rendons au « trou de madame Coco ». L’origine de ce nom fait l’objet de diverses légendes absurdes mettant en scène le diable et des sorcières, que reprennent complaisamment les guides touristiques. La vérité est plus triviale . Ce site s’appelle ainsi car dans les années 1930 une paysanne qui vivait à proximité venait chaque fin d’après midi, après la traite des vaches,  contempler la mer s’engouffrer dans cette grotte en y dégustant une glace au coco. Nous tenons cette histoire de Mr Damoiseau que nous avons rencontré au Moule, qui la tient lui même de Mr Bologne auquel Mr Montebello l’aurait raconté….

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Poursuivant notre chemin, nous apercevons soudain au pied de la falaise un cheval marin qui a dû se libérer de l’attelage du char de Neptune. Il n’est pas étonnant que le dieu des mers ait préféré abandonner la Méditerranée pour gagner l’Atlantique, vu que notre « Mare Nostrum » devient peu à peu un cloaque infâme.

 

grande vigie,brousse,surf,chouchen

Au loin nous découvrons le rocher du Piton. Combien de siècles tiendra-t-il encore face à l’assaut des vagues ? Le sentier suit ainsi sur des kilomètres une côte rocheuse qui donne à cette région une allure de Bretagne antillaise, à ceci près que l’on n’ y sert pas, dieu merci, du chouchen, mais du Ti’ Punch!grande vigie,brousse,surf,chouchen

 

  ******** 

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter les chansons que j'ai composées  qui sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder) 

 

TEXTE & PHOTOS ULYSSE (sauf une Buffler)