suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/10/2013

A la découverte des Bardenas Reales - 5 - Los Cabezos (1ère partie)

Ce matin nous partons explorer la partie ouest de la Blance Baja où se trouvent quelques unes des formations rocheuses les plus étonnantes des Bardenas Reales, dénommées "les cabezos".  Je vous invite à partir à leur découverte, guidés par ma « souris » dont l'humeur est, pour l'heure,poétique:bardenas reales, cabezo, tudela,

Les falaises lentement s’effritent

Et le vent danse

Avec leur poussière

 

 

bardenas reales,cabezo,tudela

La force est dans le brin d’herbe

Plus que dans le rocher

 

bardenas reales,cabezo,tudela

La force inouïe de l’eau

Partout présente

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Par endroits

Des traces de maquillage,

Coquetterie de Gaïa

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Condamnés à la chute

Avec sursis !

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Mais combien de vies d’homme

Avant qu’ils ne tombent ?

 

bardenas reales,cabezo,tudela

En ces lieux

L’échelle du temps

S’est inversée

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Ici le fort

Protège le faible

 bardenas reales,cabezo,tudela

Echelle  multicolore du temps

Façonnée par la pluie


bardenas reales,cabezo,tudela

 Abri de berger

Parcelle de vie

Dans ce monde minéral

 

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Malgré les rides et crevasses

Ici Gaïa vieillit en beauté

 

 

bardenas reales,cabezo,tudela

 Qui s’élève sera abaissé

 (LUC 14 :11-21 )

 

  bardenas reales,cabezo,tudela

Oh temps suspends ton vol !

 

bardenas reales,cabezo,tudela

Du haut de ce rocher

Quatre cent mille siècles nous contemplent !


A suivre.....


Texte & photos Ulysse


15/09/2013

A la découverte des Bardenas Reales - 1ère partie - Le départ

  

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

 

Nous avons tous en nous quelques gènes, hérités de nos lointains ancêtres venus du continent africain,  qui nous poussent à lever les yeux au ciel et à rêver, en contemplant les nuages, ces infatigables voyageurs, d’horizons lointains.

C’est ainsi que l’autre jour mon regard étant perdu dans les nuées, j’aperçus une cigogne migrant vers les pays chauds. Imitant son claquement de bec si caractéristique, j’attirais son attention et la persuadais, après l’avoir régalée de quelques saucisses de Strasbourg, délice qu’apprécient les cigognes qui reviennent d’Alsace,  de m’emmener avec elle vers le sud. Mon épouse préféra quant à elle recourir à un engin motorisé le jugeant plus sûr, bien qu’il y ait, selon les statistiques du ministère de l’intérieur, moins de collisions de cigognes que de voitures. Mais les convictions féminines sont souvent incontournables !

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

Après quelques heures de vol, j’aperçus au sol un immense taureau campé sur des collines semi-désertiques et je compris que nous étions en Espagne et que j’approchais de la destination que je m’étais fixée.

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

Tapotant sur la tête de la cigogne, je lui demandais de descendre au niveau d’un camion qui roulait sur l’autoroute menant à Tudela – terme de mon voyage - en vue de me réfugier sur l’échelle dont il était muni.

 

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

 

Quand la Cigogne apprit que je me rendais à Tudela, elle m’indiqua qu’elle envisageait également de s’y arrêter, cette ville étant une étape traditionnelle pour les cigognes migratrices. Deux heures après nous atterrissions sur le clocher de l’église de Tudela, où étaient effectivement perchées une multitude d’autres cigognes en transit .

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

Je pris congé de mon amie ailée qui me promis de passer me voir au printemps prochain à son retour d’Afrique. Je la soupçonnais de vouloir me taxer de quelques saucisses de plus, mais je dois avouer que c’est de bonne grâce que je lui offrirai si jamais elle venait à repasser.

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

Bon cela dit j’espère qu’elle n’aura pas l’idée d’emmener ses « amies » avec elles car  j’avoue que je me ruinerais si je devais également les régaler vu qu'elles ont envahi tous les perchoirs de la ville.

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

Tudela est une harmonieuse petite cité située au sud de la Navarre et qui s’étend sur les rives de l’Ebre, aux portes du parc naturel des Bardenas Reales, véritable but de notre expédition.

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

La partie ancienne de la ville comporte quelques magnifiques immeubles que ne déparent pas les fresques modernes peintes par de talentueux tagueurs . Comme quoi le « tag » n’est pas incompatible avec le talent, même si ce mariage est plutôt rare.

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

Nous sommes au pays où la guitare est reine et il n’est pas surprenant qu’un autre tagueur, tout aussi talentueux,  ait rendu un monumental hommage à l’un de ses serviteurs.

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

Mais l’heure tournant, il était plus que temps de me rendre sur la magnifique place centrale de la vieille ville où je retrouvais mon épouse, étonnée mais rassurée (du moins je le suppose !) de me voir arrivé à bon port. Nous nous installâmes à une table de l’un  des nombreux restaurants situés sur la place.

 


 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

La gastronomie navarraise, qui marrie harmonieusement légumes et produits de la mer était à la hauteur, de notre appétit. Nous étions  sur le point d’y faire honneur lorsque quelqu’un ma tapota sur l’épaule. Je me retournais pour découvrir avec stupeur que Gibus, Marie, Suzanne, Rémi et Pierrot, les amis avec lesquels nous avons fait tant de périples relatés sur mon blog Eldorad’OC, étaient assis à la table d’à coté.

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

Ce n’était, bien sûr, pas un hasard, car mon épouse les avait mis au courant de mon projet. Il va de soit que nous avons dignement célébré nos retrouvailles en faisant honneur aux divins nectars que produit l’Espagne.  Mes amis avaient du mal à croire que j’étais venu à dos de cigogne, mais je sais que vous, chers lectrices et lecteurs, vous ne doutez pas de ma parole !

 

tudela,bardena reales,ebre,rioja,cigogne

Fatigués par cette longue journée, il était temps pour nous de rejoindre Morphée,  d’autant que le lendemain matin nous allions devoir nous lever tôt pour entamer l’exploration du désert des Bardenas Reales.  

Je vous donne donc rendez vous à la prochaine note pour la suite du récit de notre périple, car je n’ai pas envie de finir comme ces lucioles épuisées de tourner sans fin autour des lumières tentatrices de la ville. Hasta luego !

 

A suivre…..

 

Texte & Photos Ulysse